Step by Step

Transmettre l'éducation que l'on a reçue de nos parents ?

transmission mère fille

Avant de devenir parents, nous sommes tout d'abord les propres enfants de nos parents, qui sont eux-même les enfants de leur parents et ainsi de suite. Qu'on le veuille ou non, nous sommes imprégnés de cette culture générationnelle depuis notre plus tendre enfance. Mais cette éducation reçue, qui fait partie de nous, la transmettons-nous à nos enfants ? Si oui, comment ?


Le choix de la bienveillance éducative ou de la VEO (Violence Éducative Ordinaire)

Aujourd'hui, de nombreuses études ont prouvé que la VEO était néfaste au bon développement de l'enfant. Pourtant, en France, environ 80% des parents sont contre une abolition des châtiments corporels. Pourquoi ? Parce qu'on ne sait pas faire autrement. Et que l'on a une peur panique du laxisme et de l'enfant roi !

Pour beaucoup, si l'on ne peut plus mettre de gifles ou de fessées à un enfant, on ne pourra plus se faire OBÉIR. Nous deviendrons des parents laxistes, à la tête de famille d'enfants rois qui n'auront aucune limite. Ce qui est assez vrai, si l'on n'a pas les ressources nécessaires pour faire autrement.

fessée humour

Et cela encore plus si l'on a été élevé dans cette VEO : "Une fessée n'a jamais tué personne !" est une phrase qui revient malheureusement trop souvent. Et, pourtant, en France, 2 enfants meurent tous les jours sous les coups de leur parents. Pour la plupart ce ne sont pas des enfants battus, mais juste des enfants élevés dans la VEO et un jour, tout dérape et le drame arrive...

En Suède, où l'on a interdit les violences éducatives, on en dénombre seulement 4 en plus de 30 ans ! Et, moi, quand je vois ça j'ai juste envie de dire : STOP ! Ce n'est pas cette éducation dont j'ai envie pour mes enfants !

Je ne peux entendre le terme "obéir" sans immédiatement penser aux terrifiants résultats des expériences de Stanley Milgram dans les années 60 :

Est-ce vraiment cela que je souhaite pour mes enfants ? Pour moi, la réponse est vite trouvée. Je préfère largement inciter à la coopération qu'obtenir une obéissance aveugle, certes confortable pour l'adulte mais tellement destructrice sur le long terme.

Lorsque l'enfant nous provoque, nous pousse à bout et ils ont le don pour appuyer là où ça fait mal ! Pour trouver le bouton qui va réveiller en nous un flot d'émotions qui peuvent nous submerger et faire naître une colère intense. Si la seule réponse que nous ayons connue enfant à ce genre de "provocation" est la VEO, il est fort probable que la première réponse qui nous viennent instinctivement soit la VEO.

Si l'on choisit le sinueux chemin de la bienveillance, on va développer des techniques qui vont permettre de contrôler ce flot émotionnel et de réagir de manière non violente à ces émotions qui nous submergent. Si l'on a été éduqué dans la bienveillance, il nous sera d'autant plus facile de poser des limites à nos enfants sans user de la VEO. Car nos réponses émotionnelles et instinctives au facteur déclenchant de notre colère ne seront pas les mêmes. Il sera donc plus aisé de répondre de manière positive à nos enfants lorsque ceux-ci nous poussent à bout.

C'est, du moins, ce que je souhaite à mes filles si elles deviennent elles-mêmes mères un jour.


Le choix de son parcours scolaire

Homeschool vs school

Papa SbS et moi-même avons tous les deux fréquenté les bancs de l'école pendant une bonne vingtaine d’années. La réussite scolaire était quelque chose d'important dans nos familles et cela passait par l'école, un bac puis des études supérieures.

Nous avons, sur ce point, décidé de ne pas transmettre cette facette de notre éducation à nos filles qui sont instruites en famille. Le choix de son parcours scolaire est pour nous une chose importante. Elles savent (enfin pour les deux plus grandes, la plus petite elle s'en fiche pour le moment et se trouve très bien à la maison !) qu'elles auront toujours le choix, si notre situation le permet, d'aller à l'école ou de rester en IEF.

La réaction de nos familles, face à ce choix, varie entre l'adhésion pour certains ("Moi non plus, j'ai jamais aimé l'école !!!") et l'incompréhension pour d'autres ("Mais comment vont-elles faire plus tard si elles ne sont pas confrontées au monde extérieur ?"). Cette question de la socialisation ainsi que cette incompréhension se fait d'autant plus sentir avec ma grande qui devrait rentrer au CP en septembre. Le fait qu'elle sache lire a certainement une influence dans le fait qu'ils ne nous embêtent pas trop mais je pense que sinon le poids familial serait bien plus important.


Les habitudes alimentaires

On est ce que l'on mange ! Mes deux parents mangent de la viande et du poisson. Et pourtant, certains le savent, j'ai été végétarienne pendant 19 ans et je suis flexitarienne (je mange, à de rares occasions, du poisson ou des crustacés) depuis 2009.

vache en légumes

Papa SBS mange de la viande et du poisson. Mes enfants ont donc les deux exemples à la maison et ont toujours eu le choix (vive la DME, faudra que je vous en parle un jour...) ce qui donne des résultats assez surprenants dans le rapport avec la viande et le poisson de mes miss avec :

  • La grande qui se dit végétarienne mais mange des lardons et du saucisson (parce que c'est trop bon !) mais c'est la première à ma rappeler qu'un poisson est un animal les rares fois où j'en mange ! Quand je vous disais qu'ils ont le don pour pointer nons incohérences ! A part cela, elle ne mange ni viande ni poisson.

  • Ma seconde est, comme son papa, une mangeuse de "fesses de vache" et de merguez pour ne citer que ses produits carnés favoris et une adoratrice du poisson dans son assiette.

  • Ma dernière mange un peu de jambon et pour le reste des produits carnés, elle ne semble pas intéressée pour le moment !

Concernant l'alimentation, je pense que je ne transmets que partiellement l'éducation que j'ai reçue. Mes parents mangeaient de la viande et du poisson mais ils m'ont toujours laissé le choix et respecté mes convictions même s'ils ne les comprenaient pas vraiment. Je fais de même avec mes enfants avec la compréhension en plus !


Les valeurs

J'ai reçue certaines valeurs de mes parents et d'autres m'ont certainement manquées. Ces valeurs ont fait partie intégrante de mon éducation. On est façonné, bien malgré nous, par ces valeurs que nos parents nous transmettent. Elles font partie intégrante de nous, de ce que nous sommes...

Valeurs

On les accepte ou on les rejette mais je pense que malgré tout on les transmet, même inconsciemment, à nos enfants au travers de nos attitudes envers nous-même et envers les autres. Je souhaite, comme tous les parents je pense, transmettre certaines valeurs à mes enfants. Parmi celles-ci on trouve :

  • L’honnêteté

  • La générosité envers les autres et envers soi-même

  • La confiance en soi et en les autres

  • L'estime de soi

  • Le goût de l'effort

  • La liberté de penser

  • Vivre sa vie avec un petit grain de folie...

On est façonné par notre éducation. Que l'on fasse le choix de suivre les traces de nos parents ou, au contraire, d'aller complètement à contre courant de l'éducation que l'on a reçue, celle-ci laisse toujours une trace. Et cette empreinte générationnelle est présente, à notre insu, dans nos enfants car c'est à travers notre histoire que leur histoire se construit.

Et vous, que transmettez-vous de l'éducation reçue de vos parents à vos enfants ?


Les Jeudis Education

jeudis éducation

C'était ma participation au RDV "les jeudis éducations" organisé par WonderMôme.


Les autres participations


Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à nous laisser un petit commentaire ici ou sur notre page Facebook : Step by Step - Blog et à le partager avec vos amis...

2 commentaires :

Valérie - histoiresdemaman a dit…

J'aime bien ce mélange des genres à table. ça ne doit pas tous les jours être simple mais chapeau!
Je souhaite transmettre certaines valeurs que j'ai reçue mais je ne souhaite pas reproduire la méthode de transmission.

Step by Step a dit…

Le mélange des genres culinaires c'est une question d'habitude :) Le midi, le papa n'est pas là donc c'est végétarien pour tout le monde... Le soir et le week-end ça dépend si le papa mange ou non de la viande. Je suis bien d'accord aussi sur les méthodes de transmission...

Enregistrer un commentaire

Qui sommes-nous ?

Blog d'une maman Bretonne de trois petites miss de 6, 4 et 2 ans, instruites en famille.En savoir plus...

Nos coups de coeur
Catégories
Rechercher
Tranches de vie en IEF
logo box pandore logo speaky planet