Step by Step

Jack-o-Lantern

citrouille Halloween

L'histoire de Jack-o'-lantern (ou Jack Stingy, le maudit) vient de la la légende d'un maréchal-ferrant connut pour son penchant pour la  bouteille, joueur, bourru, avare mais aussi très rusé qui réussit par deux fois à tromper le Diable.


La légende

Un soir, Jack, buvant comme à son habitude dans une taverne, rencontra le Diable qui lui proposa de lui laisser son âme en échange de faveurs diaboliques. Jack succombe et demande au Diable de lui offrir un dernier verre pour conclure le marché.

Pour payer le verre, le Diable se transforme en pièce de six pence mais au moment de payer, au lieu d'utiliser la pièce, Jack la fourre dans sa poche où se trouvait une petite croix en argent. La croyance veut que le symbole de la croix a pour pouvoir de paralyser le Diable. Celui-ci se trouve ainsi emprisonné dans la poche de Jack. Il propose alors de le libérer s’il promet de lui accorder 10 ans de sursis pour réaliser le marché qu’ils ont conclu. Obligé d’accepter, le Diable regagne les enfers, furieux.

Dix ans plus tard, alors qu'il fuyait un village où il venait de commettre de nombreux méfaits, Jack vit un homme assis au pied d'un pommier, sur le bord du chemin.

_ Salut, Jack, dit l'homme. Tu as l'air bien pressé.

Jack reconnut aussitôt le Diable qui était venu réclamer son dû. Mais, comme il était tr`s malin, il demanda au Diable une nouvelle faveur avant de le suivre.

_ J'aimerais manger une dernière pomme, mais ces branches sont si hautes. Pouvez-vous grimper sur mes épaules pour m'en attraper une ?

Le Diable accepta et grimpa sur les épaules de Jack. Mais les pommes étaient hors d'atteinte. Alors, Jack demanda au Diable de monter dans l'arbre pour lui en cueillir une. Celui-ci accepta et dès qu'il fut juché sur la branche, Jack sortit son couteau et traça une croix sur le tronc. Le Diable, fou de rage, ne pouvait plus descendre et était à nouveau prisonnier de Jack.

Pour pouvoir descendre, le Diable était bien obligé de négocier. Il demanda à Jack ce qu'il désirait en échange de sa libération.

_ Lorsque je serai mort, je ne veux pas que vous me laissiez entrer en enfer.

_ Accordé, répondit le Diable. Maintenant, laissez-moi partir.

Jack reprit son couteau et effaça la croix. Le Diable repartit en enfer, fou de colère.

Jack était fort content de sa ruse. Il avait trouvé le moyen de ne pas aller en enfer malgré la vie qu'il avait menée.

Lorsque Jack mourut, dix ans plus tard, il ne fut pas admis au Paradis à cause de son ivrognerie, de son avarice et de ses multiples méfaits.

Lorsqu’il demanda à entrer en Enfer, le Diable le renvoya car il lui avait promis de ne jamais s’emparer de son âme et ne pas le laisser entrer.

_ Mais où puis-je aller ? demanda Jack.

_ Retourne d’où tu viens ! répliqua le Diable.

Jack fit demi tour mais lorsqu'il vit le chemin, plongé dans l'obscurité plus totale, il supplia le Diable de l'aider à retrouver son chemin. Celui-ci, pressé d'en finir avec lui, lui lança un charbon ardent qu’il avait sorti du feu de l’Enfer.

Pour éclairer son chemin et pour éviter que le feu ne s’éteigne sous l’effet du vent, Jack le plaça dans un navet qu’il était en train de manger.

Depuis lors, Jack est condamné à errer dans les ténèbres, sa lanterne à la main, jusqu’au jour du Jugement Dernier.


Les traditions

Les Irlandais, lors de la célébration de Samain (fête celte à l'origine d'Halloween où, durant 7 jours, on célébrait le passage de l'été à l'hiver), évidaient des navets et leur donnaient un visage, peint ou creusé.

Ils plaçaient des chandelles à l’intérieur pour reproduire la lanterne de Jack, dans l’espoir que cette figuration d’une âme damnée ferait fuir les esprits.

Dans les années 1845-1850, une importante pénurie de pommes de terre entraîne une famine particulièrement meurtrière en Irlande. Plus de 700 000 irlandais fuient la faim et émigrent en Amérique, emportant avec eux leurs traditions celtiques et, parmi celles-ci, la légende de Jack-o'-Lantern.

Mais dans leur nouvelle patrie, les navets ne se trouvait pas facilement. À la place, ils utilisèrent donc des citrouilles, fruit courant sur le continent américain. Et c'est ainsi qu'ils se mirent donc à évider des citrouille à la place des navets...


Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à nous laisser un petit commentaire ici ou sur notre page Facebook : Step by Step - Blog et à le partager avec vos amis...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Qui sommes-nous ?

Blog d'une maman Bretonne de trois petites miss de 6, 4 et 2 ans, instruites en famille.En savoir plus...

Nos coups de coeur
Catégories
Rechercher
Tranches de vie en IEF
logo box pandore logo speaky planet